L'afrique en marche

« Pharaons » : à l’image des autres du Maghreb

« Pharaons » : à l’image des autres du Maghreb

L’Egypte n’a juste eu qu’une place de huitième de finale en terre ivoirienne. Comme l’Egypte, aucun team du Maghreb n’est en 1/4 de finale. Cette performance de cette « grande machine » du foot africain, septuple championne du continent ne doit-elle pas remettre en cause le travail abattu ?

Comme l’Egypte, l’Algérie, le Maroc et la Tunisie, ont quitté la compétition de façon précoce. Dans le cas de l’Egypte, cela interpelle et si la thérapie idéale n’est pas trouvée, cela risque de perdurer.

En effet, les « Pharaons » étaient pourtant vu comme l’une des équipes qui pourraient véritablement prendre le contrôle de cette édition de la Coupe d’Afrique des Nations qui se joue en Côte d’Ivoire.

Mais hélas ! Après sa difficile accession au second tour, l’équipe égyptienne ne va jamais réussi à se transcender. Comme pour dire vous auriez beau aligner Salah et les autres stars, cela ne suffit pas.

Les « Pharaons » d’Égypte ont progressé dans leur chute libre pour consacrer l’apocalypse du foot égyptien. Et pourtant, de joueurs dits expatriés constituent aujourd’hui une bonne partie de l’équipe égyptienne.

Avec ce constat amer que leurs performances peu reluisantes, les dirigeants du football égyptien sont obligés de reconsidérer les valeurs de cette Nation en terme de football.

Autrement, le très riche palmarès du pays sur le plan continental risque d’être de l’histoire ancienne et plus jamais une nouvelle page ne s’écrive.

L’Égypte à l’instar des autres de la région septentrionale de l’Afrique avec ses signes annonciateurs peut-elle renaître de ses cendres?

Site www.lafriqueenmarche.info du 1 er février 2024 No 584

Bénédicte DEGBEY

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.