L'afrique en marche

Pays de l’AES : déjà résilients et faibles. Que peuvent-ils ?

Pays de l’AES : déjà résilients et faibles. Que peuvent-ils ?

« Le Mali, Burkina et Niger sur la place financière de la CEDEAO ne pèse que 50 milliards de dollars US », lance Spirit Samson, un expert financier. Que peuvent-ils donc après leur départ de l’installation sous-régionale ?

« La CEDEAO ne sera pas ébranlée, car ces trois pays ne pèsent que 50 milliards de dollars US alors que le Nigeria est à 450 milliards de dollars US.», insiste encore l’expert.

« Hors de la CEDEAO, ces trois pays vont perdre leur position, en raison de la fin de la libre circulation des biens et des personnes.», argumente encore l’expert.

Mieux, du fait de la sortie du marché unique, ces trois pays n’auront plus un accès direct aux marchés financiers de la communauté.

Par ailleurs, il y a une autre difficulté montre qui attend ces pays. Sans exutoires maritimes, il leur sera plus difficile de faire le commerce avec les autres.

En outre, sans la CEDEAO, ces trois pays pourraient avoir des difficultés à attirer des entreprises étrangères Cette question est sur la table pour deux raisons.

DOIVENT RETROUSSER LES MANCHES

D’abord, le départ implique une baisse très importante des revenus fiscaux (et donc un déficit budgétaire).

Or, ces pays déjà résilients par rapport au terrorisme ne peuvent pas se permettre un déficit trop important s’ils veulent continuer à se financer sur le marché.

Les impacts sur la question des marchandises sont inévitables. En effet, les marchandises de ces trois pays ne peuvent plus circuler librement vers les 12 autres pays.

On peut craindre le déplacement d’usines, de services financiers de ces pays vers Abidjan, Dakar, Lomé, Cotonou, Accra et Lagos

Tout cela aura des répercussions sur les emplois et les revenus et donc un impact sur la croissance de ces pays.

Wilfried GBEKAN correspondant au Nigeria

Site www.lafriqueenmarche.info du 31 janvier 2024 No 583

Bénédicte DEGBEY

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.