L'afrique en marche

NIger/Centrale de Banda : comment la junte a dribblé la France

NIger/Centrale de Banda : comment la junte a dribblé la France

La centrale solaire photovoltaïque de Gounou- Banda vient d’être mise en service par la junte au pouvoir à Niamey. Quelques heures après, les observations faites par la France qui a financé ce projet par le biais de l’AFD démontrent-elles qu’il y avait une capacité de nuisance contre le Niger?

« Les autorités françaises disent prendre note du lancement opérationnel de la centrale de Gounou-Banda, tout en mettant en garde contre de possibles risques opérationnels dans la mesure où cette centrale n’a pu être finalisée dans les conditions initialement prévues…», telle est la réaction du gouvernement français après la mise en service de ladite centrale par la junte dirigée par le général Tiani.

A première vue, on pourrait dire que le gouvernement français est dans sa bonne posture de droit de regard. En effet, ce projet de centrale a été financé par ses soins pour 30 millions d’euros par le truchement de l’Agence française de développement (AFD) sans oublier la contribution de l’Union européenne.

Cependant, en décryptant correctement la grille de lecture de la réaction du gouvernement français ( ci-dessus évoquée), tout porte à croire qu’il y a une volonté manifeste de blocage pour ne pas mettre en service ladite centrale.

DÉFI RELEVÉ…

En effet, prétextant qu’il ne sont pas en sécurité après le coup d’Etat du 26 juillet 2023, (alors que la mise en service était programmée pour le 5 août dernier), de nombreux techniciens européens sur le chantier sont partis en violation des clauses contractuelles qui les liaient. Cet « exode » des techniciens a mis le projet au point mort.

Cette expectative survient alors que le Niger est face à une course contre la montre pour endiguer le délestage suite aux sanctions de la CEDEAO. Ce qui a conduit le Nigéria qui fournit l’essentiel de l’énergie au Niger a fait un décrochage électrique criard.

A la mise en place du gouvernement du nouveau 1er ministre, le ministère de l’Energie a été confié à Moustapha Barké. A sa prise de fonction, le ministre a juré de relever le défi de la mise en service de la centrale de Gounou-Banda. Ce qui permettra au Niger de faire convenablement face au délestage.

… MALGRÉ TOUT

Et pour relever le défi de Gounou-Banda, le ministre Barké a su compter sur des techniciens nigériens pétris de talents. « La science est universelle pour faire démarrer une centrale solaire photovoltaïque. Mieux, nous avons fréquenté les mêmes universités que nos collègues qui sont partis sur la pointe des pieds dans une logique de sabotage…», disait l’un des techniciens nationaux en septembre dernier.

Et comme: « Ce qui est dit est dit…», comptant sur les experts nationaux, la centrale de Gounou-Banda a été mise en service par la Société nigérienne d’électricité ( Nigelec) pour le bonheur des Nigériens.

Pour rappel, la centrale solaire photovoltaïque de Gounou-Banda est un projet innovant de 30 MW grâce à 55.000 panneaux solaires.

Elle offrira une énergie propre et des avantages économiques à 70.000 ménages et permettra au pays de faire face au délestage.

Amidou DJERMA correspondant au Niger

Site www.lafriqueenmarche.info du 30 novembre 2023 No 541

Bénédicte DEGBEY

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.