L'afrique en marche

Marhez : désormais « inutile » pour l’Algérie ? Par Sylvestre WA DONDO correspond à Bruxelles

Marhez : désormais « inutile » pour l’Algérie ? Par Sylvestre WA DONDO correspond à Bruxelles

Mahrez, le capitaine des  » Fennecs » est fantomatique depuis la Can ivoirienne. Belmadi, son coach après l’avoir sorti par deux fois, va-t-il le mettre définitivement sur le banc au prochain match et éventuellement pour la suite de la compétition ?

Sans Bounedjah auteur de trois buts, l’Algérie aurait été déjà éliminée. Il se fait que Marhez l’habituel métronome et dépositaire du jeu est en demi-teinte. Ce qui a des corollaires sur l’équipe.

« Quand Mahrez n’est pas au mieux de sa forme, l’Algérie est en panne d’inspiration.», dit l’adage dans les rues à Alger, la capitale.

En effet, on a l’impression que Marhez en équipe nationale a laissé son football en Egypte en 2019.

MANQUE D’INSPIRATION

Depuis l’épopée lors de la Can en Egypte en 2019 où l’Algérie a remporté sa seconde lunette continentale, plus rien ne va.

Tout porte à croire que Mahrez a laissé ses jambes et est incapable de faire sa cure de jouvence. Conséquence, sa forme tonitruante d’antan, ses prouesses de 2019 ne sont que de vieux souvenirs.

En deux matchs non terminés, on a vu Mahrez dans un style insipide. On n’a plus rien à mettre sous la dent ni dans les transitions rapides en milieu de terrain ni les automatismes pour concrétiser les buts.

Belmadi est-il persuadé que Mahrez ne peut plus renaître de ses cendres pour l’épater et procurer de la liesse aux spectateurs ?

La prochaine ossature de l’Algérie pour son dernier match de poule contre la Mauritanie nous situera davantage.

Site www.lafriqueenmarche.info du 22 janvier 2024 No 575

Bénédicte DEGBEY

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.