L'afrique en marche

« Éléphants » : ne pas déchanter face aux « Angles » du Mali

« Éléphants » : ne pas déchanter face aux « Angles » du Mali

Après la prestation euphorique et héroïque de la part des « Éléphants » ivoiriens miraculés face au Sénégal, les « Éléphants » de Côte d’Ivoire doivent assurer face aux « Aigles » du Mali. Les Ivoiriens ont-ils les moyens de leur ambition ?

La Côte d’Ivoire croise le Mali dans un derby Ouest africain. Les Ivoiriens peuvent gagner et accéder en 1/4 de finale ?

APRÈS LE SÉNÉGAL, IVOIRIENS HÉROÏQUES

Pour y parvenir, les « Éléphants » doivent réussir dans tout ce qui fait leurs forces.

Ils devront assumer leur système de jeu fondé sur le redoublement de passes et les combinaisons en verticalité.

Mieux, le jeu ivoirien doit magnifier ses automatismes en triangle qui ont dérouté le Sénégal.

En outre, il urge que les individualités soient au rendez-vous. En défense,
Aurier doit davantage quadriller le bastion défensif et que S.Fofana ait un gros volume de jeu pour alimenter S.Haller.

Sébastien Haller à joué ses premières minutes après avoir été blessé. Il pourrait cette fois être titulaire.

N’oublions pas d’évoquer Serge Aurier (capitaine), Kessié (ex-Milan/FC Barcelone) ou encore l’ancien lensois, Seko Fofana (buteur lors de la J1).

Même si le groupe est de qualité, c’est surtout défensivement que cette formation est aux aboies (6 buts concédés en 4 matchs dont 4 lors de la J3). Signalons que le milieu Sangaré est incertain

EN FACE DU RÉPONDANT MALIEN

Les Maliens séduisants ont une homogénéité dans le jeu contrairement aux Ivoiriens qui ont eu un parcours en dents de scie.

Face à la Côte d’Ivoire qui joue à domicile doit imposer son effectif en pleine maturité

Le Mali ne sera pas en victime expiatoire surtout au regard de sa légion de stars.

L’homme fort des « Aigles » au milieu n’est autre que le puissant Yves Bissouma (Totthenam), qui dicte souvent le tempo des rencontres. Malgré ses pépins physiques, il est à craindre.

L’effectif du Mali est un groupe impressionnant notamment composé de nombreux joueurs passés en Ligue 1, notamment le latéral droit Hamari Traoré (ex-Rennais), Kiki Kouyaté (Montpellier), Lassine Sinayoko (Auxerre), Bissouma (ex-Lillois) et le milieu de terrain Mohamed Camara (AS Monaco).

Le buteur auxerrois Sinayoko, a montré toutes ses qualités en inscrivant déjà trois pions. Le jeune talentueux Doumbia (Brest) s’est également illustré en délivrant deux passes décisives.

Touché à la tête et remplacé en 1/8ème, le milieu Haidiara (Leipzig) est annoncé incertain.

Si certains chroniqueurs refusent de départager les deux équipes, c’est à raison.

Cependant, la Côte d’Ivoire doit éviter l’excès de confiance et comme le stipule une sagesse africaine « N’écrasez pas les condiments tant que le poisson est encore dans l’eau ».

Le plus dur reste à venir pour les deux équipes, car leur prochain adversaire a nom:: RDC

Composition probable pour le Mali 🇲🇱

Diarra – Traoré, Niakate, Kouyaté, Sacko – Camara, Bissouma, Coulibaly – Doumbia – Sinayoko, Koita (ou Traoré).

Composition probable pour la Côte d’Ivoire 🇨🇮

Y. Fofana – Aurier, Boly (ou Kossounou), Ndicka, Konan – Seri, Kessié, S. Fofana – Pepe, Haller, Gradel.

Sylvestre WA DONDO chroniqueur sportif à Bruxelles

Site www.lafriqueenmarche.info du 3 février 2024 No 586

Bénédicte DEGBEY

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.