L'afrique en marche

Égypte/Ghana: « enfer » garanti pour le vaincu

Égypte/Ghana: « enfer » garanti pour le vaincu

Ces deux équipes ont été décevantes. Elles ont rendez-vous ce jeudi 18 janvier 2024. Cette affiche de la deuxième journée du groupe B s’annonce très palpitante. Il aurait été, avant le tirage, entrevu comme l’une des affiches de la finale de cette 34ème phase finale de Coupe d’Afrique des Nations au pays de Ouattara. Mais hélas !

Le coup du sort a voulu que ces deux géants de l’Afrique se livrent en phase de poules.

LES PHARAONS : CHANGER DE CAP

Bien qu’étant bousculé par le Mozambique avec un piteux match nul de 2 buts partout arraché en toute fin de rencontre sur penalty, l’Égypte a certes souffert.

Cependant, l’Egypte reste une équipe combative et très redoutable. Les « Pharaons » ont a priori à cœur de faire oublier à leurs supporters cette soirée cauchemardesque qui leur aurait arraché le sommeil.

Ce jeudi, c’est la journée où il faut éviter de se mettre en danger. Sur les huit dernières confrontations, l’Égypte a l’avantage d’avoir réussi quatre succès contre deux défaites pour deux nuls.

L’équipe de Rui Victoria a de la qualité pour y parvenir. Et les statistiques tournent en sa faveur. Les deux dernières confrontations en Coupe d’Afrique des Nations sont à l’avantage de l’équipe égyptienne qui l’a chaque fois emporté par 1 but à 0 le 31 janvier 2010 et le 25 janvier 2017.

Aujourd’hui les légendes vivantes des « Pharaons » à l’instar de Mohamed Abu Terika, de Well Goma, et surtout de l’intraitable gardien de but et capitaine Ahmed El-Adary ne sont plus de l’aventure.

Au-delà de tout, l’Égypte compte un effectif homogène, fluide porté par Mohamed Salah et qui fait rêver.

Le combat tactique sera tout de même déterminant dans ce derby Nord-Ouest et dans ce registre, l’Égypte sait bien se tirer d’affaire.
« Nous n’étions pas la meilleure équipe avant le tirage au sort et nous ne sommes pas la pire équipe maintenant », a lancé Rui Victoria, le sélectionneur Portugais des « Pharaons » juste après le balbutiement subi face au Mozambique.

Ce jeudi, meilleure équipe ou équipe du second rang, l’Égypte est bien attendue.

UN GHANA DANS LES CORDES

Grand de nom, mais petit dans le jeu, l’heure de vérité est pour le Ghana

Depuis ses deux dernières finales continentales perdues en 2015 contre la Côte d’Ivoire et en 2010 contre l’Égypte, l’équipe nationale du Ghana cherche à retrouver ses repères sur la scène du football.

En effet, le Ghana a une baisse de régime. Et cette baisse de régime s’invite à une époque où le pays a découvert la Coupe du monde dans les années 2006 en Allemagne et a marqué les esprits en 2010 lorsqu’il a failli être là première Nation africaine à se qualifier pour les demi finales.

Le dernier trophée africain sur les quatre remonte déjà en 1982 soit 42 ans de disette pour une sélection qui portait les aspirations africaines dans les années 70 et 80.

Le Ghana est aujourd’hui face à son destin et doit tout rétablir devant l’ogre égyptien déstabilisé lors de sa première et prêt à prendre à rectifier le tir.

Dommage que c’est le Ghana qui s’affiche dans les viseurs dans un contexte aussi compliqué.

Battus 2 buts à 1 par le Cap-Vert, les « Blacks stars » sont dos au mur et doivent impérativement faire un très bon résultat ce soir pour se mettre à l’abri de toute situation hypothétique.

La mésaventure de la dernière Can disputée au Cameroun est encore pesant dans les esprits des Ghanéens « La précédente Can reste un mauvais souvenir pour nous. Il va falloir se relever très vite et se remobiliser pour ce match très important contre l’Égypte », a reconnu Alexander Djiku, le défenseur de l’équipe ghanéenne. Il faudra donc de caractère et l’envie de se surpasser.

Au staff technique, il faut aussi oser et faire de l’équipe des « Blacks stars », une sélection portée vers l’attaque.

Chris Hughton, sélectionneur irlandais de cette équipe comprend cet enjeu « Nous avons l’Égypte à affronter avec l’obligation de résultat. Aujourd’hui, nous n’avons pas le choix. Il nous faut un résultat positif contre l’Égypte. Nous n’avons d’autres choix que de nous assurer que tout ira bien », a t il fait savoir.

Et conscient de ce défi, les joueurs ghanéens ont l’obligation de sauver la face au risque de voir s’éloigner une quelconque chance du second tour de la Can Côte d’Ivoire 2023.

COMPOSITIONS PROBABLES

Égypte (4-3-3)

El Shenawy – Hany, Abdelmonem, Hegazy, Hamdy – Fathy, Zizo, Elneny – Salah, Mohamed, Trézéguet.

Ghana (4-2-3-1)

Ofori – Mensah, Opoku, Djiku, Odoi – Baba, Ashimeru – A.Ayew, Koningsdorffer, Paintsil – Williams.

Jérôme TAGNON

Site www.lafriqueenmarche.info du 18 janvier 2024 No 573

Bénédicte DEGBEY

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.