L'afrique en marche

Can : le Nigeria pour arracher les ivoires d’Eléphants ? « BARRISSIMO », la Chronique de la Can

Can : le Nigeria pour arracher les ivoires d’Eléphants ? « BARRISSIMO », la Chronique de la Can

Par Sylvestre WA DONDO chroniqueur sportif à Bruxelles

La Côte d’Ivoire est en finale de sa Can. Elle affrontera le Nigeria le 11 février 2024 lors de la finale suite à sa victoire (1-0) en demi-finale contre la RDC.

Qui pourra arracher les massifs ivoires d’Eléphants à la Côte d’Ivoire ? Il ne reste que le Nigéria pour tenter cet exploit et empêcher les poulains de Emerse Fae de garder le graal à domicile.

La bonne étoile de la Côte d’Ivoire continue dans sa Can. Après le Sénégal, le Mali, la marche était élevée pour la RDC qui a livré un match insipide.

SUR LA DERNIÈRE…

Repêchée parmi les meilleurs 3èmes, puis en éliminant le favori sénégalais en 1/8, la Côte d’Ivoire poursuit son miracle. Après les soirs orageux au terme des matchs de poule, voici les « Éléphants » sur des nuages d’espoirs pour le sacre.

Face aux poulains de Emerse Fae, le Nigéria doit livrer un match tactique. En a-t-il les moyens ?

Sans ambiguïté, le Nigéria peut bel et bien assurer et relever le défi ivoirien. En effet, dans son dispositif 3-4-3, les « Super Eagles » ont les moyens de gagner la bataille du milieu avec Aina, Onyeka, Iwobi, Zaidu. Avec cette tour de contrôle, le Nigeria a la possibilité d’enfoncer les lignes arrières de la Côte d’Ivoire.

Mieux, l’attaque nigériane avec Simon, Osimhen et Lookman respire une forme resplendissante. Sans oublier la défense articulée avec Ajayi, Ekong et Bassey et qui inspire une confiance importante devant la cage de Nwabili. Outre le penalty contre l’Afrique du Sud, le portier nigérian n’a été franchi qu’une seule fois face à la Guinée Equatoriale.

… MARCHE DE LA CONSÉCRATION

Les Ivoiriens humiliés et hués dans ce même stade le 22 janvier dernier (0-4) face à la Guinée Equatoriale, ont composté leur billet pour la finale. La résurrection des « Éléphants » se poursuit. Ira-t-elle jusqu’à la fin?

Si le groupe ivoirien était plutôt épargné par les blessures, il consacre également le retour des quatre suspensions du 11 type.

Les défenseurs Kossonou (Leverkusen) et Aurier (Nottingham Forest), qui représentaient jusqu’à maintenant la solidité défensive des Ivoiriens seront du rendez-vous, après leur suspension.

Le retour des attaquants comme Diakite (Reims) et Kouame (Fiorentina) fera du bien aux « Éléphants ».

Dans le dispositif ivoirien, les Nigérians doivent faire attention avec la titularisation de Hailler. L’impact de celui-ci dans le jeu avec l’aide des hommes en forme du moment comme le remuant Adingra et Kessié va peser.

Devant son public qui croit plus que jamais au sacre final, les « Super Eagles » du Nigeria jurent qu’ils vont doucher les espoirs ivoiriens en arrachant les précieuses défenses en ivoire des « Éléphants » de Côte d’Ivoire.

C’était BARRISSIMO en référence au cri de l’éléphant.

Site www.lafriqueenmarche.info du 10 février 2024 No 593

Bénédicte DEGBEY

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.