L'afrique en marche

Can : ivoires d’Eléphants impossible à arracher par les « Léopards » « BARRISSIMO », la Chronique de la Can

Can : ivoires d’Eléphants impossible à arracher par les « Léopards » « BARRISSIMO », la Chronique de la Can

Par Sylvestre WA DONDO chroniqueur sportif à Bruxelles

La Côte d’Ivoire est en finale de sa Can. Elle affrontera le Nigeria le 11 février 2024 lors de la finale suite à sa victoire (1-0) en finale contre la RDC.

Qui pourra arracher les massifs ivoires d’Eléphants à la Côte d’Ivoire ? Il ne reste que le Nigéria pour tenter cet exploit et empêcher les poulains de Emerse Fae de garder le graal à domicile.

La bonne étoile de la Côte d’Ivoire continue dans sa Can. Après le Sénégal, le Mali, la marche était élevée pour la RDC qui a livré un match insipide.

Repêchée parmi les meilleurs 3èmes, puis en éliminant le favori sénégalais en 1/8, la Côte d’Ivoire poursuit son miracle. Les soirs orageux après les matchs de poule ont fait suite à des nuages d’espoir pour la Côte d’Ivoire.

SUR LA DERNIÈRE MARCHE

Face à la RDC, Emerse Fae a joué un bon match tactique. La titularisation de Sébastien Hailler a permis d’enfoncer les lignes arrières de la RDC.

Alors que Hailler (auteur du but), était dans une forme resplendissante, Wissa, son alter ego congolais n’a été que l’ombre de lui-même.

Les Ivoiriens humiliés et hués dans ce même stade le 22 janvier dernier (0-4) face à la Guinée Equatoriale, ont composté leur billet pour la finale. La résurrection des « Éléphants » se poursuit.

Si le groupe ivoirien était plutôt épargné par les blessures, les quatre suspensions du 11 type n’ont pas pesé.

Les défenseurs Kossonou (Leverkusen) et Aurier (Nottingham Forest), qui représentaient jusqu’à maintenant, la solidité défensive des Ivoiriens, n’étaient pas du rendez-vous, car suspendus. Sans oublier l’absence des attaquants comme Diakite (Reims) et Kouame (Fiorentina) qui n’a pas empêché la victoire.

Outre Hailler, les hommes en forme de cette sélection ivoirienne sont le remuant Adingra (de nouveau titulaire) et Kessié

Désormais hors course, Gasset qui avait décidé de jouer la compétition frein en main, rien ne semble pouvoir arrêter Emerse Faé. Le coach intérimaire utilise à merveille son rôle d’outsider pour briller.

Devant leur public qui croit plus que jamais au sacre final, seuls les « Super Eagles » du Nigeria devront tenter avec une pression folle d’arracher les précieuses défenses en ivoire des « Éléphants » de Côte d’Ivoire.

Site www.lafriqueenmarche.info du 8 février 2024 No 581

Bénédicte DEGBEY

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.