L'afrique en marche

Can/Finale : Côte d’Ivoire, à l’heure de l’Abidjanaise

Can/Finale : Côte d’Ivoire, à l’heure de l’Abidjanaise

Le pays organisateur a connu toutes les émotions pour se retrouver en finale de la Can ce jour. Repêchée 3 ème de son groupe avec 3 points au compteur, la Côte d’Ivoire est en finale.

Mais avant, le pays organisateur a renvoyé son entraineur, Jean-Louis Gasset.

A partir des phases finales, les Ivoiriens ont fait renaître l’espoir grâce à un public drôlement fâché, mais qui a repris Confiance à la prise des rênes du team national par ‘Emerson Faé.

NE PERDONS PAS DE VUE

C’est à ce prix que les « Éléphants » ont d’abord renversé la Sénégal au terme de la séance de tirs au buts, à la surprise générale en 1/8 èmes de finale.

Les « Aigles » du Mali sont passés à la trappe dans un duel à rebondissements en 1/4. En effet, le miracle s’est produit, car réduits à 10 dès la pause, les Ivoiriens ont finalement été capables de s’imposer tout au bout des prolongations dans une rencontre où ils avaient subi la majorité de la partie (2-1).

En demi finale, face à la République démocratique du Congo battue (1-0) par la Côte d’Ivoire, les « Éléphants » ont gagné un premier match dans le temps réglementaire depuis la victoire contre la Guinée-Bissau en match d’ouverture.

Et voici la Côte d’Ivoire en finale contre le Nigeria. Ce duel a un goût de revanche, car les « Éléphants » ont été battus en poule 1 but à 0.

Qui aurait cru voir la Côte d’Ivoire en finale de sa Coupe d’Afrique des Nations après le fiasco des phases de groupes et après la lourde défaite subie face à la Guinée Equatoriale (4-0) ?

Et pourtant, les « Eléphants » se sont bien frayés un chemin pour tenter de remporter la 3è CAN de leur histoire. Les « Éléphants » parviendront-ils à ce rêve ?

« On ne vaut rien, mais on est en finale.», disent l’adage populaire de la part des supporters ivoiriens.

Et quand l’Abidjanaise, l’hymne de Côte d’Ivoire va retentir en début de match par les 50.000 Ivoiriens, les Nigérians doivent avoir le mental fort pour ne pas être déstabilisés.

Sylvestre WA DONDO chroniqueur sportif à Bruxelles

Site www.lafriqueenmarche.info du 11 février 2024 No 594

Bénédicte DEGBEY

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.