L'afrique en marche

Can/ 8ème: sans verticalité, le Cameroun tombe PAR Jérôme TAGNON

Can/ 8ème: sans verticalité, le Cameroun tombe PAR Jérôme TAGNON

Les « Lions Indomptables » ont livré une piètre prestation ce samedi 27 janvier 2023. Ils ont été donc éliminés par les  » Super Eagles » du Nigéria 2 buts à 0.

Le Cameroun a été coiffés au stade « Félix Houphouët-Boigny » d’Abidjan par le Nigeria. Ce dernier, en 1984 a été battu en finale pour la première étoile continentale des « Lions Indomptables » du Cameroun.

Hier, le Cameroun a logiquement perdu cette affiche des 8èmes de finale.

2-0, c’est la sentence d’une rencontre durant laquelle l’équipe camerounaise a perdu le fil de son art.

Dans un dispositif tactique de 3-5-2 extraordinairement insupportable par les « Lions Indomptables » émoussés.

Avec des lignes obsolètes, décousues et sans transmission, ni complémentarité, le Cameroun a simplement présenté son vrai visage. Et c’est un visage lamentablement triste pour une Nation dont le football vient de toucher le fond

BALBUTIEMENTS DÈS LE DÉBUT

Les premières attaques de cette rencontre épique sont pourtant à l’actif des « Lions Indomptables ».

Sur une persée, le milieu nigérian est muselé et l’attaquant camerounais enclenche une frappe puissante qui trouve le pied chanceux du gardien des « Super Eagles » qui sauve son équipe. Le Cameroun pousse, mais le Nigéria riposte et s’offre des contres les plus assassines

LA VAR SAUVE LE CAMEROUN

Alors qu’on jouait la 8ème minute lorsque le Nigéria se démarque pour se faire remarquer. Victor Osimen récupère et amorce une attaque foudroyante sur le flanc droit de la défense camerounaise. Sa frappe trouve Fabrice Ondoa qui repousse la balle. Un cafouillage monstrueux s’installe dans la surface camerounaise. Sani Ajayi, 132 ème sélection pensait avoir inscrit son 1er but à la Can et son 2ème en sélection après une frappe en volet en pleine lucarne au détour de ce cafouillage monstrueux.

Le but est refusé pour cause d’hors jeu après vérification de la Var qui sauve le Cameroun sur ce coup. Le Nigéria pousse, le Cameroun devient encore plus décousu avec des lignes sans suite.

LES « LIONS » CRAQUENT

Sur un mauvais controle de Omar Gonzalez, le phénoménal Victor Osimen lui subtilise le ballon à la lisière de la surface de réparation après avoir résisté au déséquilibre qui semblait le dominer.

Le napolitain, meilleur joueur africain sert Lookman Adémola qui était en embuscade. Celui-ci décroche une frappe instantanée à ras le sol de l’intérieur du pied droit en pleine surface de réparation. Le ballon file entre le bras gauche du gardien camerounais.

Ce but de la 36ème minute consacre l’effondrement de l’équipe camerounaise qui devient encore plus méconnaissable dans son fond de jeu. Le stress mental et le déficit physique s’invitent.

En 2 ème mi-temps, dans les derniers instants du match, les poulains de Rigobert Song Bahanag vont définitivement chavirer.

Le même Adémola Lookman crucifie les « Lions Indomptables » qui concèdent ce deuxième but. Adémola Lookman s’offre ainsi son doublé.

Suite à cette défaite, le Nigéria poursuit sa Can et Rigobert Song aura ainsi donné la « pioche pour creuser la tombe de son séjour à la tête de l’équipe camerounaise », inexistante durant la Can ivoirienne.

La victoire qualificative face à la Gambie aura donc été une poudre verser dans le visage des supporters camerounais.

Le Cameroun a simplement été insipide et le Nigéria en a bien profité pour poursuivre son aventure en Côte d’Ivoire.

Site www.lafriqueenmarche.info du 28 janvier 2024 No 581

Bénédicte DEGBEY

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.