L'afrique en marche

Bitcoin/Record : Lagos, Abidjan, Cotonou… les rois mages avant Noël

Bitcoin/Record : Lagos, Abidjan, Cotonou… les rois mages avant Noël

Au-delà de l’or, la monnaie refuge par excellence qui a atteint un record absolu avec 2100 dollars l’once dans la nuit du 4 au 5 décembre 2023, il y a aussi le Bitcoin ( BTC) qui a franchi un seuil incroyable. C’est la 1ere fois en deux ans. D’où la joie qui est visible de Lagos à Abidjan en passant par Cotonou, Bangui, Dakar… en cette veille de fin d’année…

Avec 42.000 dollars, le Bitcoin bat un record historique depuis avril 2021, car il est au plus haut niveau depuis deux ans.

En cette veille des fêtes de fin d’année, la joie est visible. « Les rois mages sont là avant Noël…», ont laissé entendre de nombreux adeptes du Bitcoin dans certaines capitales africaines. Voici quelques réactions.

« Depuis deux ans, c’est la descente aux enfers. Et récemment, la chute du géant FTX tentait d’enfoncer le dernier clou dans le cercueil de la cryptomonnaie. Aujourd’hui, on est content parce que cette cryptomonnaie ne va pas disparaître. En cette veille de fêtes de fin d’année, on a doit forcément avoir le sourire…», déclare Imelda, commerçante de tissus au marché Dantokpa de Cotonou.

« J’ai déjà pris contact avec ma plateforme de prédilection  » Barka change »( la plateforme la plus utilisée pour échanger le Bitcoin en CFA ici à Abidjan..», a laissé entendre Romaric, jeune opérateur économique ivoirien rencontré à Abidjan.

« Face à notre monnaie locale ( Naira) affectée par l’hyperinflation, et loin des clichés, le Bitcoin est notre monnaie de référence. Grâce à elle, nous avons une facilité pour nos échanges internationaux. C’est une bonne nouvelle pour nous en ces temps de fête de fin d’année.», a signifié Belo Abudu, opérateur économique dans le secteur des Tics avec des appareils acquis en Chine.

« En Centrafrique, notre président Touadéra vient de démontrer à la face du monde qu’il est un grand visionnaire. Quand il a décidé de créer le « Sango », une cryptomonnaie liée au Bitcoin et de l’instituer comme monnaie officielle, il y avait des moqueries dans notre sous-région de Cemac !Afrique centrale). Il n’a pas reculer. Le « Sango » est demeuré comme un catalyseur de la Tokenénisation de nos importantes ressources naturelles. Après les railleries, aujourd’hui, la Centrafrique est le pays le plus progressiste sur les plans économique et financier en Afrique. Ici, à Bangui, les fêtes de fin d’année ont donc commencé avant l’heure avec le Bitcoin qui soumet le dollar…», dit Gabriel actif dans le commerce du bois à Bangui.

« Le Bitcoin a flambé ce weekend et a atteint un taux record. Cette percée historique démontre à plus d’un titre que ceux qui ont misé sur le Bitcoin pour s’assurer une démocratisation des finances dans le monde et un pouvoir d’achat convenable, ont eu raison.», jure Ibrahim Salou, un data architect à Dakar.

« Cependant, les acteurs du secteur doivent éviter d’autres actes dangereux comme celui de FTX», dit-il pour conclure.

Olga HOUEVI avec la collaboration de Wilfried GBEKAN correspondant au Nigeria.

Site www.lafriqueenmarche.info du 10 décembre 2023 No 547

Bénédicte DEGBEY

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.