L'afrique en marche

Bénin/Mise à la retraite d’officiers et autres : réaction du PCB

Bénin/Mise à la retraite d’officiers et autres : réaction du PCB

Les modalités d’octroi de l’allocation de mise à la retraite d’office ont été fixées par un décret 24-008. Après la mis à la retraite d’office d’éléments de fibres corps de l’Armée, de la Police, de la Douanes et des Eaux et forêts, le Parti communiste du Bénin réagit.

Lisez ci-dessous l’intégralité de la déclaration.

DÉCLARATION

MISE A LA RETRAITE D’OFFICE DES FONCTIONNAIRES DES FORCES DE DEFENSE, DE SECURITE ET ASSIMILES

UNE MANŒUVRE INACCEPTABLE ET CONTRAIRE AUX INTERETS SUPERIEURS DU PAYS.

La nouvelle est tombée sur les réseaux sociaux ce lunidi 22 Janvier 2024. Plus de 300 fonctionnaires de la Police Républicaine pour la plupart hauts gradés, précisément 315, viennent d’être mis à la retraite d’office. Le Directeur Général de la Police Nationale, par message -radio-Téléphone-porté en date du 19 Janvier devait en réunion publique, porter l’information aux Intéressés ainsi qu’au pays tout entier.

Mais en réalité, il ne s’agit pas seulement des fonctionnaires de police, mais aussi des membres des forces armées, de douane, des eaux et forêts : en fait selon les informations environ un millier de fonctionnaires, des forces armées, de police, de douane et des eaux et forêts sont concernés.

A la dimension de l’effectif des Forces de Défense et de Sécurité de notre pays, il s’agit là d’un véritable cataclysme.

Mais qu’est ce qui motive une telle opération criminelle?

Du point de vue juridique, on nous refère aux textes de lois n°- 2020-16, 2020-17, 2020-18, 2020-19 tous du 03 Juillet 2020 portant respectivement Statut Spécial des personnels de la Police républicaine, Statut des fonctionnaires des Douanes, Statut Spécial des fonctionnaires des Eaux, Forêts et Chasses, Statut spécial des personnels militaires des Forces armées béninoises. Tous ces Statuts contiennent la disposition suivante : « Nonobstant les limites d’âge …de la présente loi…tout fonctionnaire de police (ou des forces armées béninoises, ou des Eaux et Forêts ou de douane) peut exceptionnellement être mis à la retraite d’office après 20 années de services ».

Mais quid du point de vue politique ?
L’on sait qu’aucun texte de loi ne se prend dans le vide. Tout texte de loi, ou decret ou arrêté a une visée politique et donc une cible à atteindre. Dans le cas d’espèce, quelle est la visée de ces textes et qui reçoivent ici des mesures d’application ?

Ces lois datent de 2020 donc du lendemain des grands événements insurrectionnels ( de mai 2019 et d’avril juin 2020) consécutifs aux élections scabreuses et exclusives législatives et municipales. Et donc leur visée répressive et de règlement des comptes ne fait l’ombre d’aucun doute. Il s’agit ni plus ni moins de réprimer tous fonctionnaires des Forces armées, de police, etc qui à tort ou à raison, ne se sont pas montrés zélés dans l’accomplissement des ordres criminels d’assassinat donnés par le pouvoir autocratique de Patrice Talon. Il s’agit de mesures politiques d’exclusion, et de règlement des comptes.

Qu’en est-il des Conséquences ?
Elles sont énormes.

1°- Du point de vue politique : C’est plus que jamais la destruction de nos Forces de Défense et de Sécurité au profit des armées étrangères (françaises, rwandaises et autres). C’est la destruction de nos Forces de Défense et de Sécurité par l’effet de démoralisation que cela entraîne au sein de ces Corps Stratégiques. En effet, cette mesure constitue une menace (une épée de Damoclès) à tout Corps habillé qui devrait désormais faire docilité et exécuter toute décison criminelle venant des Autorités Politiques sous peine d’être radié du Corps sous couvert de mise à la retraite d’office.

2°- Du point de vue des effets individuels : Il s’agit d’un désastre psychologique. A moins d’une semaine, on vous annonce votre cessation de service dans un Corps où vous avez passé déjà au moins 20 ans. Et ceci sans aucune préparation psychologique préalable ! Désastre individuel, désastre familial et social. Avec des risques sanitaires graves, de déchéance physique et morale. Tant de zèle et d’attachement au service de la Patrie pour être ainsi remercié en monnaie de singe. Inacceptable ! Cela constitue un découragement au patriotisme, avec un effet inévitable à ne plus se sacrifier au service de la Patrie.

Le Parti Communiste du Bénin condamne cette mesure de mise à la retraite d’office de centaines de fonctionnaires de nos forces de défense et de sécurité comme contraire à l’intérêt de la Patrie, des familles et du peuple du Bénin. De façon directe, au moins des centaines de milliers de personnes sont concernés, si l’on sait les rapports sociaux existant dans notre pays.

A l’endroit de nos Concitoyens des Forces de Défense et de Sécurité ayant loyalement servi la Patrie pendant des décennies et qui viennent d’être si injustement frappés, le Parti Communiste du Bénin déclare qu’il s’associe à vous dans cette dure épreuve et vous demande de faire preuve de force morale pour ne pas sombrer physiquement et moralement, objectif que vise la mesure autocratique et anti-patriotique.

Le Parti Communiste du Bénin vous demande, ainsi qu’à tout membre de Défense et de sécurité demeuré en fonction, de ne point perdre le sens de patriotisme, d’être prêt à répondre partout où le devoir appelle, abstraction faite des Gouvernants du moment, pour qu’ensemble, on se lève pour libérer ce Pays, Nôtre, le seul que nous avons, des griffes de la domination française et de ses Agents Pilleurs et Tortinnaires du Peuple.

Cotonou, le 24 Janvier 2024

Le Parti Communiste du Benin.

Site www.lafriqueenmarche.info du 25 janvier 2024 No 578

Bénédicte DEGBEY

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.